Une histoire

J’ai commencé à écrire une pièce de théâtre, mais c’est difficile, d’autant qu’il s’agit d’un genre particulier, une pièce policière. Au milieu de nombreuses activités diverses, j’ai un peu de temps pour faire ça.

Ecrire, c’est se poser beaucoup de questions. Ecrire une pièce policière, c’est la même chose, mais multiplié par deux, voire par trois, ou même par quatre, tout dépend des capacités intellectuelles de celui qui écrit. Les miennes sont, semble-t-il assez limitées. Je m’aperçois que j’oublie des choses ou que je me pose des questions, alors que les réponses me crèvent les yeux.

Comme l’histoire doit être d’une précision quasi diabolique il convient, au préalable, de faire ce que j’appelle un canevas, c’est-à-dire un découpage scène par scène. C’est sans doute ce qu’il faut faire s’agissant de n’importe quelle histoire, mais là c’est absolument indispensable.

Il faut que l’histoire soit crédible, mais il ne faut pas se censurer et c’est, aussi, toute la difficulté.

Il faut être rigoureux. Ne pas se dire, à propos d’une scène, d’une situation : ça passera, alors que l’on sait pertinemment que ça ne passe pas, qu’on n’y croit pas, que personne n’y croira.

C’est mon cas. Je suis un peu comme ça. A pense que ça va aller, alors que non. Mais je m’en rends compte au bout d’un moment.

Il ne faut pas, non plus, confondre crédibilité et réalisme. Une histoire n’a pas besoin d’être réaliste, il faut qu’elle soit crédible.

Il faut aussi savoir prendre son temps, sans le perdre.

Enfin, il faut du courage, et de la santé.

Tout ça un peu en vrac.

You may also like

2 commentaires

    1. Un jour, peut-être, si j’arrive au bout de cette lourde tâche.

      J’en profite pour te dire que j’ai laissé des commentaires sur ton blog à plusieurs reprises et que, manifestement, ça ne fonctionne pas, ils n’apparaissent pas… à moins que tu ne les aies supprimés 🙁

      Puisque j’y suis, j’en profite aussi pour te dire que ton blog est remarquablement écrit. Il y a de très belles choses… et très excitantes aussi. Voilà ! Et merci pour ta visite, et pour le lien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *