Quel joli cul tu as !

Le texte ci-dessous, en italique, a été publié sur le blog de Anne-Sophie B qui, soit dit en passant, n’a rien publié depuis quelques temps, ce qui est bien dommage. Ce texte est une ode, un hommage, au cul d’une femme. Ecrit par une femme… qui aime les femmes… c’est encore plus excitant. N’hésitez pas à visiter, et à lire, son blog. Vous trouverez, plus bas, le lien vers le texte d’origine.

Tu as un vrai cul de femme, fier de lui-même. Il n’a pas de honte.

Quel joli cul tu as ! Mon amante, mon amour, ma voluptueuse, tu as le plus beau cul qu’on puisse voir. C’est le plus beau, le plus beau cul de femme qu’il y ait. Chaque parcelle, chaque courbe hurle la féminité, rien que et toute la femme !

Tu n’es pas de ces filles au cul en berne, qui de dos ont tout du garçon ! Tu as de ces vrais derrières, doux, ronds, tout en courbes, de ceux qui font bander les hommes. C’est un cul qui pourrait porter le monde.

J’aime à en caresser longuement, délicatement, subtilement les rondeurs et les courbes. Le choyer, le cajoler, l’aguicher jusqu’à ce qu’un feu me brûle les doigts. Mes doigts brûlent ! Oui, mes doigts brûlent d’aller chercher les secrets de ton cul, les embraser d’un frôlement de flammes, les incendier d’un baiser de feu.

J’aime ça ! Oh, oui, j’aime ça ! Si je ne vivais que dix minutes ce serait pour caresser ton cul, apprendre à le connaître, et je jurerais avoir vécu toute une vie.

Embrasse-moi, embrasse-moi encore, et encore…

Anne-Sophie B

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *