Mes obsessions

Je suis depuis longtemps attiré, pour ne pas dire obsédé par le sexe. Adolescent, il m’arrivait d’acheter, en rougissant, des revues comme Lui ou Playboy. Et je me masturbais en regardant les photos. Je me masturbais aussi en regardant des modèles en soutien-gorge, en culotte, en bas et en collant dans le catalogue de La Redoute et des 3 Suisses.* Lorsque internet est arrivé, j’ai regardé (je regarde toujours, mais moins souvent) des films pornos. De préférence des films de lesbiennes, avec des filles au gros seins, car j’adore les gros seins, comme vous avez pu le constater.

Ma vie sentimentale, et sexuelle, a toujours été très chaotique, mais depuis quelques années, il ne se passe plus grand chose. Je n’ai donc pas baiser depuis longtemps. Ni baiser, ni fait l’amour. Je pratique l’amitié avec quelques femmes (qui se comptent sur les doigts de la main). C’est mieux que rien, sans doute. Et beaucoup n’ont pas même cette chance. Si je baisais plus souvent, tiendrais-je ce blog ? Peut-être. Peut-être pas. Je n’en sais rien. J’ai connu, et aimé, quelques femmes, dont certaines m’ont aimé. Mais depuis quelques années, plus rien. Pourquoi ? Je ne sais pas. Les circonstances, la vie. La dernière s’appelait Catherine. C’est pour cela qu’il m’arrive d’en parler ici. Elle était belle (elle l’est toujours j’imagine) et je pense encore souvent à elle.

Pendant un temps, j’ai pas mal fréquenté les prostituées. Qui avaient des gros seins, naturellement. Mais je ne les voyais pas pour baiser, ou me faire tailler une pipe, mais pour leur sucer les seins. Je me souviens d’une fille en particulier, très sympa, qui avait des nichons incroyables. J’ai pris beaucoup de plaisir avec elle, d’autant plus qu’elle n’était jamais pressé. Elle me laissait le temps de bien caresser ses gros nibards avant de les embrasser et de les sucer. Et aussi de les lécher partout. C’était avant Catherine. Depuis, je n’y suis plus jamais retourné. D’abord, parce que cela me posait des problèmes d’argent, ensuite parce que je n’ai plus eu envie. Il m’arrive d’y penser quelque fois, mais je ne suis pas sûr d’avoir envie d’y retourner.

Vous comprendrez donc pourquoi j’ai besoin, ici, de me défouler. A travers des images, mais aussi à travers les mots. Car j’aime les mots. De préférence les mots crus, dont certains vous choquent, peut-être, mais après tout je suis chez moi et j’écris ce que je veux.

Il n’y a pas beaucoup de textes, mais en revanche, il y a beaucoup de tags. Certains sont sexes, d’autres moins.

Il y a des tags que j’aime particulièrement. Comme Nichons, Gros nichons. Elle se doigte le cul aussi. Les mots, tout autant que les images, m’excitent.

Ici, s’il y a quelques belles bites (j’aimerais en avoir une belle moi aussi, et tout aussi longue), il y a surtout des femmes, des lesbiennes. Et des lesbiennes aux gros nichons. J’aime les voir s’embrasser, se lécher, se manger les seins. J’aime aussi voir une fille seule se sucer les seins. Je ne sais pas si beaucoup de femmes se sucent les seins et quel plaisir elles en retirent. Si vous êtes dans ce cas, n’hésitez pas à me le dire. Beaucoup d’entre nous aimeraient le savoir. Enfin, je crois.

Je suis un véritable obsédé. Oui. Je le confesse. J’aime le sexe. J’aime le cul. Et il est dommage que quelqu’un qui aime ça à ce point ne pratique pas plus souvent.

Voici un lien vers la seule vidéo longue (un peu plus de 44 minutes) que vous trouverez dans ce blog : Hitomi Tanaka Super Tits Kindness Nurse. Les autres vidéos font 30 secondes maxi.

* Je sais, je ne suis pas le seul. Mais là, c’est moi qui raconte.

Mise à jour : 25 avril 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *