Internet

Je me dis, parfois, que je devrais arrêter, laisser tomber, mais j’ai du mal, je n’y arrive pas. Je devrais, pourtant. Quelle perte de temps. Toutes ces photos, toutes ces vidéos (il n’y en a plus, sauf une). Pourquoi ? Parce que j’aime trop ça. Parce que c’est un vice, une obsession, une addiction. Parce que c’est plus fort que moi.

Je suis resté plusieurs jours sans internet. Et si cela m’a manqué – pas seulement parce que je n’avais plus accès à ce blog que par mon portable – je dois dire que ça m’a fait du bien. Ca m’a reposé. C’était comme de petite vacances. Bien sûr, on s’aperçoit qu’internet est pour ainsi dire indispensable pour un tas de choses. Et que nous y sommes soumis. Nous n’avons pas le choix, comme il est indispensable d’avoir un compte en banque. Mais vous devriez essayer, vous aussi, volontairement, de vous couper de ce monde virtuel. Pendant quelques jours seulement. C’est une expérience intéressante. Les choses semblent totalement différentes. Ce n’est pas comme être sur une île déserte. Mais c’est plutôt comme redécouvrir le goût des choses.

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *